Actualité

Les services algériens excèdent dans l’intimidation à l’encontre des souverainistes Kabyles. KDirect -Actualité

Les services algériens excèdent dans l’intimidation à l’encontre des souverainistes Kabyles du MAK. 

KABYLIE  (KDirect) – Les militants souverainistes du MAK subissent de plus en plus d’harcèlements et d’intimidations ces derniers mois, cette dernière semaine était l’une des plus chargées  en terme d’arrestations et de convocations.  

Mouhand Ouamara Ait Ouatahar, un militant d’At Yiraten à reçu  une convocation de la gendarmerie algérienne de Irdjen (At Yiraten). Les militants du MAK se sont rassemblés devant la brigade de gendarmerie jusqu’à sa sortie. 

Puis venu le tour de Sofiane Aci, Abdelhamid Meghraoui et Achour Nouani, trois militants souverainistes Kabyles de la section d’At Zellal convoqués à leur tour  par la gendarmerie algérienne. 

Après les convocations ce sont les arrestations qui s’en ai suivient. Ahmed Amrioui, Fondateur de la première Ecole Kabyle « Axxam n Tmusni » et président de FIDEK  a été arrêté hier matin par la police  algérienne à 09h30 à Tizi Ouzou. Il sera relâché après plus de 6 heures d’interrogatoire.

Dans l’après-midi, c’est au tour de Rachida Idear « Présidente de la Coordination Régionale de l’Ouest » , avec son mari Rabah Berradj qui ont été interceptés et arrêtés par la police algérienne au barrage installé à la sortie   » « Amyoud » de  Tizi-Ouzou.

Ils seront ralachés 4h après et suite une forte mobilisation devant le commissariat central de Tizi-Ouzou, lieu de leur détention. 

Le pouvoir algérien ne compte pas arrêter la provocation, puisque  un autre militant souverainiste Kabyle, Ait Chebib Koceila, neveu de l’ancien président du MAK , qui vient d’être convoqué à son tour par la gendarmerie algérienne.

Belaid Messouaf un autre souverainiste Kabyle de Chorfa de Tuviret est à son tour convoqué par la gendarmerie de sa localité. 

Il est a rappeler qu’un jeune étudiant âgé de 21 ans a été assassiné vendredi soir, pas loin de la résidence universitaire Hasnaoua 1, par un repris de justice, connu par les services de sécurité algériens. 

Au lieu de traquer des militants pacifistes, exemplaires, les services algériens feraient mieux de traquer les criminels, devenus des ‘Kaids » dans leurs quartiers partout en Kabylie, sans qu’ils soient inquiétés. 

 

La Rédaction

Publicités

Catégories :Actualité, MAK-Anavad

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s