Actualité

Tizi-ouzou : Les habitants de Mekla sans électricité depuis une semaine. KDirect – Actualité

TIZI-OUZOU  (KDirect) – Durant toute une semaine, de nombreux foyers de la région se sont retrouvés privés d’électricité pour une phase, bénéficiant d’une petite lueur pour la seconde phase mais bien éclairés pour la troisième. 

Les dernières intempéries qui ont touché toute la Kabylie auront causé bien des dégâts sur les infrastructures de base et les réseaux d’alimentation électrique. Pourtant, quelques jours avant la dernière tempête qui a soufflé sur toutes les localités de Kabylie, les services de Sonelgaz avaient procédé au remplacement des câbles électriques de moyenne tension alimentant le village de Djemaâ Saharidj (commune de Mekla), à partir de la ligne principale qui traverse la commune mitoyenne d’Aït Khelili, relevant de la même daïra. Mais voilà qu’aux dernières nouvelles, cette ligne n’a pas été bien tendue et consolidée et la tempête a fait le reste, puisque les fils électriques se touchaient à chaque coup de vent.

C’est ainsi que durant tout une semaine, de nombreux foyers de la région se sont retrouvés privés d’électricité pour une phase, bénéficiant d’une petite lueur pour la seconde phase mais bien éclairés pour la troisième. Il est vrai que les agents de Sonelgaz n’ont ménagé aucun effort pour remédier à cet état de choses, mais pour le moment les câbles qui ont provoqué tous ces dégâts demeurent toujours en l’état, et les citoyens de la région ne savent plus à quel saint se vouer. Toujours est-il que la ligne de téléphone (026 19 02 02) réservée aux réclamations des citoyens n’a pas chômé durant toute la semaine, mais les perturbations sont toujours de mise en cette période hivernale. 

Selon de nombreux citoyens protestataires, un tel dysfonctionnement a occasionné de nombreux dégâts sur les appareils électriques et informatiques. Il est à noter que, dans la commune d’Aït Khelili, les câbles de moyenne tension passent à travers les branches d’un olivier et cela provoque des pannes d’électricité à chaque coup de vent et engendre inévitablement une masse récurrente entre les fils électriques. Selon un agent de Sonelgaz, le propriétaire en question refuse de couper cet olivier.

 

Saïd M. 

Publicités

Catégories :Actualité, Kabylie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s