Actualité

Ahmed Haddag à propos du RPK : Le pouvoir colonial algérien cherche à brouiller les pistes. KDirect – Actualité

Des rumeurs ont été  diffusées  principalement par les médias proches du pouvoir Algérien, annonçant la création d’un nouveau mouvement en Kabylie, qui prône l’autonomie,  d’après ces organes de désinformation, des réunions ont eu lieu en France à Montreuil puis en Kabylie dans le village Arrous dans la commune « d’Ilulen Umalu ».

Un mensonge osé, puisque le village Arrous se situe géographiquement à At Umalu dans la Commune de Larvaa Nat Iraten et non à Illulen Umalu. Une nouvelle machination pour discréditer Ferhat Mehenni, et qui à pour but de faire croire qu’il est renié dans sa propre commune ? 

Ahmed Haddag, Ministre de la Sécurité et des Institutions au sein de l’Anavad n’a pas tardé à réagir pour donner son opinion et des clarifications sur cette nouvelle machination. 

« Le mythe d’une Kabylie Algérienne est définitivement révolu »

Face à la panique provoquée par le dépôt du mémorandum d’autodétermination du peuple Kabyle en avril prochain auprès de l’ONU et d’autres organisations internationales, le pouvoir colonial Algérien, fidèle à ses vielles pratiques, actionne ses relais en Kabylie, dans le but de brouiller les pistes et semer la confusion dans les esprits aussi bien en Kabylie qu’au sein des organisations internationales susceptibles de recevoir le mémorandum.

Si l’on en juge par l’agitation qui s’est emparé des plus hautes sphères de l’état colonial Algérien devant l’adhésion massive du peuple Kabyle au mot d’ordre d’indépendance de la Kabylie derrière la MAK-Anavad et le GPK, lors des marches ras-de-marées des 20 avril 2016 et Yennayer 2017, nous n’allons pas tarder à voir le FLN actionner ses walis, ses chefs de daira, certains maires de Kabylie et quelques supplétifs du régime, pour organiser des marches populaires, quitte à faire recours aux bus habituels venant de toute l’Algérie, drapeaux Algériens et sandwichs offerts, pour revendiquer l’autonomie de la Kabylie, en opposition à l’indépendance.

Cette panique au sommet, traduit si besoin est, la première victoire du MAK-Anavad, seule force politique en Kabylie, qui a définitivement tourné la page de l’autonomie, pour inscrire l’objectif de l’indépendance de la Kabylie comme étant l’unique choix de son peuple.

Qu’on ne s’y trompe plus, la marche du peuple Kabyle vers sa libération est irréversible, quelques soient les entraves que le pouvoir colonial et ses relais en Kabylie, dresseront sur sa route.
L’état Kabyle libre et indépendant n’est plus une utopie et encore moins une vue de l’esprit de certains « séparatistes »: 

« Le mythe d’une Kabylie Algérienne est définitivement révolu ».

 

 

Ahmed Haddag

Publicités

Catégories :Actualité, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s