Actualité

🔮 URGENT : L’Ă©crivain Karim Akouche menacĂ© en AlgĂ©rie prend l’avion en direction de Paris. KDirect – ActualitĂ©

ALGER (KDirect) — MenacĂ© en AlgĂ©rie, l’Ă©crivain Karim Akouche quitte en urgence ce pays en direction de Paris, nous reproduisons sa dĂ©claration dans son intĂ©gralitĂ©.  

 

DĂ©claration 

Je suis dans l’avion. Je quitte l’AlgĂ©rie en urgence. Direction Paris. J’improvise ce texte. Des menaces sĂ©rieuses, sur mon intĂ©gritĂ© physique, pĂšsent sur moi. Tout cela Ă  cause de mon roman : La Religion de ma mĂšre. Mes idĂ©es d’écrivain libre dĂ©rangent. Ma plume est tranchante. Elle gratte les plaies. Elle dĂ©truit les faux mythes, les tigres de faĂŻence, les mensonges des notables
 Je suis dĂ©chirĂ©, triste et rĂ©voltĂ© Ă  la fois. Ma colĂšre est saine, je n’aime pas la violence


J’ai le regret d’informer mes lecteurs et ceux qui m’ont invitĂ© pour des confĂ©rences un peu partout (Alger, Bouzeguene, Boudjima, Idjeur, Bougie, Aokas
) que celles-ci n’auront pas lieu. Ce n’est pas par faute de courage. Je compte sur leur comprĂ©hension. J’ai l’expĂ©rience de la rĂ©sistance. Je connais mes ennemis. Je refuse d’ĂȘtre leur proie. Je combats leurs idĂ©es. Ils haĂŻssent ce que je reprĂ©sente, ce que je pense, ce que je formule. Je le sais pour avoir essuyĂ© moult menaces.

Aujourd’hui, la coupe est pleine : On m’a interdit la rencontre Ă  la librairie Cheikh, j’ai fermĂ© les yeux. On a dĂ©localisĂ© ma confĂ©rence Ă  l’UniversitĂ© de Tizi-Ouzou, de l’auditorium vers la grande salle de lecture, sous un prĂ©texte farfelu, je n’ai rien dit. On a fait subir des interrogatoires Ă  des amis et proches, j’ai fait semblant de ne rien voir. Mais me traquer comme une bĂȘte par le chasseur, surveiller mes moindres dĂ©placements, me menacer, chercher Ă  m’atteindre physiquement
 cela non !
 J’aime la vie et j’ai encore beaucoup de choses Ă  dire, Ă  crĂ©er


Je dĂ©nonce vigoureusement ces pratiques d’un autre Ăąge. Mon prĂ©dĂ©cesseur, Mouloud Feraoun, avait de l’intuition, il a vu juste : Nos ennemis d’aujourd’hui sont, hĂ©las, pires que ceux d’hier


D’autres confĂ©rences sous d’autres cieux plus clĂ©ments m’attendent. J’irai bientĂŽt chanter la libertĂ© et la littĂ©rature un peu partout
 Je serai Ă  Alicante, Paris, Bruxelles, Toulouse, Marseille, MontrĂ©al, New York, Marrakkech

Nul poùte n’est prophùte en son pays
 surtout quand que celui-ci est une risible dictature.

Mes respects, mes chagrins, ma profonde affection. 

Karim Akouche

Publicités

CatĂ©gories :ActualitĂ©, Alerte info, Kabylie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

w

Connexion Ă  %s