Actualité

ūüĒī URGENT : L’√©crivain Karim Akouche menac√© en Alg√©rie prend l’avion en direction de Paris. KDirect – Actualit√©

ALGER (KDirect) ‚ÄĒ Menac√© en Alg√©rie, l’√©crivain Karim Akouche quitte en urgence ce pays en direction de Paris, nous reproduisons sa d√©claration dans son int√©gralit√©.  

 

D√©claration 

Je suis dans l‚Äôavion. Je quitte l‚ÄôAlg√©rie en urgence. Direction Paris. J‚Äôimprovise ce texte. Des menaces s√©rieuses, sur mon int√©grit√© physique, p√®sent sur moi. Tout cela √† cause de mon roman : La Religion de ma m√®re. Mes id√©es d‚Äô√©crivain libre d√©rangent. Ma plume est tranchante. Elle gratte les plaies. Elle d√©truit les faux mythes, les tigres de fa√Įence, les mensonges des notables‚Ķ Je suis d√©chir√©, triste et r√©volt√© √† la fois. Ma col√®re est saine, je n‚Äôaime pas la violence‚Ķ

J‚Äôai le regret d‚Äôinformer mes lecteurs et ceux qui m‚Äôont invit√© pour des conf√©rences un peu partout (Alger, Bouzeguene, Boudjima, Idjeur, Bougie, Aokas‚Ķ) que celles-ci n‚Äôauront pas lieu. Ce n‚Äôest pas par faute de courage. Je compte sur leur compr√©hension. J‚Äôai l‚Äôexp√©rience de la r√©sistance. Je connais mes ennemis. Je refuse d‚Äô√™tre leur proie. Je combats leurs id√©es. Ils ha√Įssent ce que je repr√©sente, ce que je pense, ce que je formule. Je le sais pour avoir essuy√© moult menaces.

Aujourd’hui, la coupe est pleine : On m’a interdit la rencontre à la librairie Cheikh, j’ai fermé les yeux. On a délocalisé ma conférence à l’Université de Tizi-Ouzou, de l’auditorium vers la grande salle de lecture, sous un prétexte farfelu, je n’ai rien dit. On a fait subir des interrogatoires à des amis et proches, j’ai fait semblant de ne rien voir. Mais me traquer comme une bête par le chasseur, surveiller mes moindres déplacements, me menacer, chercher à m’atteindre physiquement… cela non !… J’aime la vie et j’ai encore beaucoup de choses à dire, à créer…

Je d√©nonce vigoureusement ces pratiques d‚Äôun autre √Ęge. Mon pr√©d√©cesseur, Mouloud Feraoun, avait de l‚Äôintuition, il a vu juste : Nos ennemis d‚Äôaujourd‚Äôhui sont, h√©las, pires que ceux d‚Äôhier‚Ķ

D‚Äôautres conf√©rences sous d‚Äôautres cieux plus cl√©ments m‚Äôattendent. J‚Äôirai bient√īt chanter la libert√© et la litt√©rature un peu partout‚Ķ Je serai √† Alicante, Paris, Bruxelles, Toulouse, Marseille, Montr√©al, New York, Marrakkech‚Ķ
Nul poète n’est prophète en son pays… surtout quand que celui-ci est une risible dictature.

Mes respects, mes chagrins, ma profonde affection. 

Karim Akouche

Publicités

Cat√©gories :Actualit√©, Alerte info, Kabylie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonn√©es ci-dessous ou cliquez sur une ic√īne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez √† l'aide de votre compte WordPress.com. D√©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez √† l'aide de votre compte Google+. D√©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez √† l'aide de votre compte Twitter. D√©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez √† l'aide de votre compte Facebook. D√©connexion /  Changer )

w

Connexion à %s