Actualité

ℹ Déclaration du Collectif de défense des libertés et des droits démocratiques de Taqervuzt. KDirect.info

TAQERVUZT (KDirect) — Le Collectif de défense des libertés et des droits démocratiques de Taqervuzt, réagit suite à l’interdiction donc avait fait l’objet une conférence littéraire. Ci-après nous reproduisons dans son intégralité la déclaration publiée aujourd’hui par le Collectif. 

 

 

DÉCLARATION-DÉNONCIATION-APPEL

Est-il un crime de commémorer nos dates historiques ? Est-elle une infraction à la loi de se rencontrer avec ses citoyens autour des questions qui nous concernent ? Est-elle une offense aux autorités, le fait de lui demander un espace de rencontre et de débat ? Le légitime doit-il être l’illégal ?

Apparemment, il s’agit d’un délit pour ce pouvoir là, qui a tenu une attitude autoritaire et répressive à toutes initiatives citoyennes.

Le poids de cette politique répressive est senti par toutes les dynamiques sociales et populaires qui ont pour finalité d’épanouir la culture et de partager le savoir avec les différentes couches sociales.

Takerboust étant  connue par son autogestion et sa souveraineté villageoise et qui a toujours fait face aux différentes tentatives d’intimidations, de dépossession et d’assujettissement, ce n’est pas aujourd’hui’hui qu’elle renoncera aux acquis arrachés des combats dont on a payé cher avec de lourds sacrifices.

Nous considérons l’interdiction des activités du « Café littéraire » comme un acte ignoble et indigne  et nous le jugeons comme étant  une provocation de trop.

Depuis ces dernières années, on s’aperçoit que le pouvoir use,  par  tous les moyens, la provocation à l’encontre de notre village afin de noyer la société dans la soumission tels que :

 

  • Les blocus répétitifs du village par son arsenal répressif.    
  • L’intimidation des militants qui s’opposent à sa politique machiavélique. 
  •  L’atteinte aux droits du chaque citoyen de se disposer pleinement de sa propriété privée sans porter atteinte aux autres.
  • Les arrestations arbitraires…etc. 

Nous, en tant que Collectif de défense des libertés et des droits démocratiques de Takerboust, nous pensons qu’il est de notre devoir de dénoncer cet abus du pouvoir qui  a tendance à se généraliser, dont étaient victimes les Cafés littéraires de notre région, particulièrement : Ouacif    , Bouzeguene, Béjaia, Aokas…etc.

A cet effet, nous tenons à afficher notre solidarité aux associations victimes de ces dérives autoritaires et nous appelons les citoyens à se mobiliser et se solidariser autour de notre collectif pour défendre nos droits et acquis, et de rester vigilants pour déjouer les manœuvres sournoises qui menacent notre souveraineté et l’intégrité millénaires des villages.

 » Win I ad awen-yennan acu i d tafat init-as d iɣallen dduklen  »  MATOUB Lounes

  Takerboust, le 14-05-2007

ℹ Déclaration du Collectif de défense des libertés et des droits démocratiques de Taqervuzt. KDirect.info

Publicités

Catégories :Actualité, Kabylie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s