Actualité

🔮 Manifestation monstre contre le Makhzen Marocain Ă  Al-Hoceima dans la rĂ©gion du Rif au Maroc. KDirect.info

Al-HOCEIMA (KDirect) — Une nouvelle manifestation s’est dĂ©roulĂ©e, jeudi 18 mai aprĂšs-midi, Ă  Al-Hoceima, ville de la rĂ©gion du Rif, dans le nord du Maroc, thĂ©Ăątre depuis des mois d’un mouvement de contestation populaire. Aux cris de « Vive le Rif », « Non Ă  la militarisation ! », ou dĂ©nonçant la « corruption » de l’Etat, des milliers de personnes se sont rassemblĂ©es en fin d’aprĂšs-midi sur la place du centre-ville, selon des images diffusĂ©es en direct sur les rĂ©seaux sociaux.

« Etes-vous un gouvernement ou un gang ? », proclamait une banderole, en forme de principal mot d’ordre du jour. Soulignant le caractĂšre « pacifique » de leur lutte, les manifestants, dont certains brandissaient des drapeaux amazigh ou de l’éphĂ©mĂšre rĂ©publique du Rif proclamĂ©e dans les annĂ©es 1920, ont ensuite marchĂ© dans la ville, avant de se rassembler de nouveau sur la place principale oĂč le leader du mouvement, Nasser Zefzafi, a longuement haranguĂ© la foule.

Celui-ci a dĂ©noncĂ© pĂȘle-mĂȘle la « corruption » de l’exĂ©cutif et des politiciens locaux, les « mafias » locales, « l’esprit de rĂ©pression » de l’Etat et de ses services de renseignement qui « manipulent les institutions », la « prĂ©sence massive » des militaires dans la ville, le « sous-dĂ©veloppement » de la rĂ©gion, le nouveau gouvernement islamiste. S’en prenant au gouverneur local, il a une nouvelle fois rejetĂ© les accusations de sĂ©paratisme, exigĂ© la « libĂ©ration » de militants de sa mouvance et la « dĂ©militarisation » de la province, citant au passage des versets du Coran, alors que des jeunes filles ont psalmodiĂ© des priĂšres en conclusion de son discours.

Un rassemblement sans incident

Le rassemblement s’est dĂ©roulĂ© sans incident, et s’est dispersĂ© vers 22 heures, heure locale, selon des sources concordantes. Les protestataires Ă©taient prĂšs de 5 000, dont la moitiĂ© Ă©tait des mineurs et une majoritĂ© venait de l’extĂ©rieur de la ville et mĂȘme de la province, selon les autoritĂ©s locales. InterrogĂ© par l’AFP, un proche de Nasser Zefzafi a affirmĂ© qu’ils Ă©taient « jusqu’à 200 000 ».

Dans la rĂ©gion du Rif, rĂ©putĂ©e frondeuse et conservatrice, la province d’Al-Hoceima est le thĂ©Ăątre de manifestations rĂ©currentes depuis la mort, fin octobre 2016, d’un vendeur de poisson broyĂ© accidentellement par une benne Ă  ordures. L’incident avait suscitĂ© l’indignation dans le pays, qui a pris la forme Ă  Al-Hoceima d’un mouvement plus social et politique. MenĂ© par un groupe de militants locaux, le hirak (la mouvance) pose de nombreuses revendications pour le dĂ©veloppement du Rif, qu’il estime marginalisĂ©.

L’Etat de son cĂŽtĂ© met en avant les importants efforts financiers consentis ces derniĂšres annĂ©es, et a multipliĂ© les annonces en faveur de l’économie locale. Le ton s’est nĂ©anmoins durci ces derniĂšres semaines. Via les rĂ©seaux sociaux, les militants du hirak ont multipliĂ© les paroles de dĂ©fiance et les harangues contre la « rĂ©pression » du pouvoir, tandis que l’exĂ©cutif a dĂ©noncĂ© leurs « intox » et annoncĂ© une prochaine riposte judiciaire.

La situation Ă  Al-Hoceima a Ă©tĂ© dĂ©battue « de maniĂšre profonde » jeudi au cours d’un conseil de gouvernement, avec un exposĂ© du ministre de l’intĂ©rieur, a par ailleurs rapportĂ© l’agence officielle MAP. Le gouvernement a rĂ©affirmĂ© Ă  cette occasion sa volontĂ© de rĂ©pondre aux « revendications lĂ©gitimes des citoyens », tout en « prĂ©servant la sĂ©curitĂ© » et en faisant preuve de « vigilance Ă  l’égard de certains comportements qui visent Ă  crĂ©er un climat de blocage social et politique ».

 

La RĂ©daction

Publicités

CatĂ©gories :ActualitĂ©, International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

w

Connexion Ă  %s