Actualité

🔮 Maroc : La protestation se radicalise davantage dans le Rif. KDirect.info

Six mois aprĂšs la mort, broyĂ© dans une benne Ă  ordures, du pĂȘcheur Mohcine Fikri dans la ville d’Al-Hoceima, situĂ©e dans le Rif au nord du pays, les manifestations se poursuivent et la colĂšre des Rifains ne faiblit pas. 

“Une mort atroce, qui a ravivĂ© les ressentiments d’une population qui manque de tout, marginalisĂ©e, depuis 1958, par les gouvernements qui se sont succĂ©dĂ©. Mercredi 26 avril, la marche de protestation Ă  Midar [ville situĂ©e Ă  85 km d’Al-Hoceima] a pris les contours de revendications ‘sĂ©paratistes et ethniques’. Sur les rĂ©seaux sociaux, des appels au soulĂšvement et Ă  l’indĂ©pendance du rif sont apparus”, relate Maghreb Ă©mergent, soulignant que de larges passages sont consacrĂ©s au militant amazigh Nasser Zefzafi.

Les efforts entrepris tant par le wali [gouverneur] de la rĂ©gion, Mohamed Yacoubi, que par le ministĂšre de l’IntĂ©rieur pour apaiser les esprits “n’ont servi qu’à attiser davantage la colĂšre des Rifains, qui ont rĂ©clamĂ© de meilleures conditions de vie, la fin de la marginalisation, l’emploi et des rĂ©formes Ă©conomiques urgentes”.

Tel Quel rapporte de son cĂŽtĂ© que trois membres de la Direction de la pĂȘche maritime, deux agents d’autoritĂ©, ainsi que deux employĂ©s de la sociĂ©tĂ© Pizzorno, chargĂ©e du traitement et de l’enlĂšvement des ordures, et quatre autres personnes poursuivis dans cette affaire ont comparu devant le juge le 26 avril. Des 11 personnes, sept ont Ă©copĂ© de peines allant de cinq Ă  huit mois de prison ferme et d’amendes allant jusqu’à 33 000 dirhams [environ 3 000 euros].

“La lenteur de la rĂ©action des autoritĂ©s marocaines face aux revendications des populations de la rĂ©gion, dont la fin des arrestations de militants amazighs, semblent avoir radicalisĂ© le mouvement de protestation. Les mots d’ordre indĂ©pendantistes se sont fait entendre de plus en plus, avec des drapeaux Ă  l’emblĂšme du Rif et amazighs brandis par des manifestants”, poursuit pour sa part Maghreb Ă©mergent avant de rappeler :

Hormis la pĂȘche, la rĂ©gion ne dispose d’aucune infrastructure industrielle. Le sĂ©isme du 24 fĂ©vrier 2004, qui avait durement touchĂ© la rĂ©gion, avait montrĂ© l’extrĂȘme dĂ©nuement dans lequel vivaient les populations rurales du nord du Maroc.”

 

La RĂ©daction

Publicités

CatĂ©gories :ActualitĂ©, International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

w

Connexion Ă  %s