Kabylie

Ali Brahimi : L’indépendance de la Kabylie est peut être le meilleur moyen pour libérer toute Tamazgha. KDirect.info

Ali Brahimi, ancien Député du RCD à l’Assemblée Populaire Nationale sur la liste du RCD de la wilaya de Tuviret en 2007, déclare dans un poste partagé sur son compte facebook que l’indépendance de la Kabylie est peut être la meilleure solution pas uniquement pour la Kabylie, mais pour toute Tamazgha. Ci après sa contribution dans son intégralité

Je ne connais pas très bien la géographie du Maroc pour cause de très anciens rideaux de fer imposés par deux régimes néocoloniaux à ses deux peuples, mais j’ai comme l’impression que la répression contre les citoyens du Rif a réussi une forte solidarité dans toutes les régions du Maroc. 

Ce faisant, je ne peux m’empêcher de me gratter sur une blessure nationale vieille de 16 ans et consécutive au silence de mes « concitoyens » d’El Oued, de Mascara, de Batna, de Tiaret, de Tlemcen, d’Alger , d’Oran, de Tamanrasset, de Ouargle, de Médéa, de Constantine, de Annaba, de Jijel, de Tindouf, de Illizi, .. pourtant si proches du « cercle des représailles  » du si petit Pays Kabyle qui va de Boumerdès à Bgayet, Sétif où l’on enregistrait de avril 2001 à 2003, 127 citoyen(ne)s assassinés , des milliers de détentions arbitraires, des dizaines voir des centaines d’handicapés sans compter une politique volontaire de chômage et de misère.  

Franchement, il y a des moments où on se surprend à penser à haute voix que l’indépendance de la Kabylie est peut être le meilleur moyen comme étape sur la voie historique de la libération de notre unique Afrique du nord de ses régimes arabo-islamistes archaïques , décadents et valets du néocolonialisme. 

Qu’en pensez-vous , mes frères militants démocrates  algérianistes et tamazghistes, 
C’est pour ça qu’il faut se garder de tirer sur l’avenir,  comme je le dis publiquement ces dernières années, en particulier depuis le 20 avril 2016, toutes les options doivent demeurer ouvertes et toutes les forces militantes doivent trouver le plus petit à défaut de plus grand tout de suite dénominateur commun (ppcm) des  thématiques et terrains d’unité d’action et de solidarité entre elles du RCD au FFS  en passant par le MDS, le PT (pourquoi pas s’il arrive à séparer patriotisme et survie du régime maffieux) jusqu’au MAK. 

Les démocrates algériens, plus particulièrement les arabophones parmi eux, devraient se réveiller à l’unité et à l’action pour la fin du régime de l’Etat policier, pour ne pas pleurer comme , jadis, la femmelette (mon respect aux FEMMES)  BOUABDILL qui pleurait l’Andalousie qu’il n’a pu protéger et garder comme un Homme ( tout mon mépris aux hommelettes). 
Ali Brahimi 

Publicités

Catégories :Kabylie, Politique

2 réponses »

  1. Plus de 800 jeunes furent tuées, handicapés, torturés durant octobre 1988 et cela se passait à Alger alors….la victimisation des peuples kabyles basta. L’algérien est embarqué dans le même bateau

    J'aime

  2. Ya Moh, Le jour où il y a eu 800 victimes à Alger (en 1988), la Kabylie était soidaire et Matoub avait pris 5 balles dans le ventre, pour avoir distribué des tracts qui appelaient au calme et qui soutenait les manifestants d’Alger, par contre en 2001, la Kabylie, au lieu de la solidarité des frères du peuple, elle a eu en face un pouvoir assassinait avec le soutien des autres régions surtout dans l’accusation de Hizb fransa.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s