Nordine Aït-Hamouda : Je connais particulièrement les assassins de Matoub Lounès. KDirect.info

Nordine Aït Hamouda a démenti détenir de nouveaux éléments dans l’affaire de l’assassinat de Matoub Lounès, contrairement à ce qu’a déclaré Malika Matoub dans une interview accordée au quotidien La Dépêche de Kabylie.

Il réaffirme néanmoins que « si la justice décide de l’ouverture du vrai dossier qui s’appelle procès Matoub Lounès et de tenir un procès public, j’irais apporter mon témoignage même si je ne sois pas convoqué ».

Nordine Aït-Hamouda a confirmé à La Voix d’Algérie qu’il connait les assassins « particulièrement ». « Moi, je connais particulièrement les assassins, certains sont morts d’autres sont encore en vie, mais aucun d’eux n’a été condamné », a-t-il déclaré.

Qui sont les assassins de Matoub Lounès ? Nordine Aït-Hamouda a été néanmoins très vague, et dit vouloir réserver la réponse aux juges. Après insistance, notre interlocuteur dira que « le groupe qui a assassiné Matoub Lounès n’avait pas prémédité de le faire, car il embusquait contre la patrouille de la Gendarmerie nationale de Béni-Douala ». Et de préciser « C’est Chenoui qui a reconnu la voiture de Lounès et a annoncé au groupe ‘’voilà Matoub Lounès !’’. A ce moment-là, le groupe terroriste décida de l’assassiner. »

Contactée pour connaître sa réaction au sujet de ce qui n’apparente aucunement à une révélation, Malika Matoub dira « je tombe des nues ! » Et de poursuivre : « N’est-ce pas lui qui avait déclaré le 27 juin 1998 que ceux qui l’ont assassiné sont de chez lui ». « Nordine doit nous dire qui l’a contacté 5 minutes après l’assassinat de mon frère ».

Cette question nous l’avions posée à Nordine Aït-Hamouda qui cite une personne qui était très proche de lui, pendant plusieurs années. « Cette personne que je préfère taire le nom a été avec l’actuel maire de Tizi-Ouzou à l’hôtel Le Concorde au moment où Lounès, sa femme et ses deux belles sœurs s’apprêtaient à le quitter. Ils se sont croisés dans les escaliers.  Après son assassinat, cette personne, qui était attablée au restaurant de l’hôtel avec l’actuel maire de Tizi-Ouzou, a reçu un appel téléphonique de la part d’un ancien commissaire de police l’informant, 5 minutes après l’attentat de la mort de Lounès Matoub. »

Pour Malika Matoub, cette histoire devra apporter beaucoup d’éléments à l’enquête, et la justice doit impérativement les convoquer pour les entendre. « Ce que vous a déclaré Nordine Aït-Hamouda est vrai, car nous l’avions aussi découvert après la condamnation de Medjnoun et Chenoui dans le procès qui n’a jamais porté le nom de Matoub. »

« Nordine Aït-Hamouda doit donner tous les noms en sa possession »

Mais que peut apporter cette personne sur le seul fait qu’elle soit informée pendant que le corps de Matoub Lounès gisait encore sur la chaussée de Tala Bounane ? Malika Matoub est formelle, « le fait que l’officier de policier informa cette personne de la mort de mon frère alors que l’évacuation de son corps n’a lieux que plus d’une heure après son assassinat, peut apporter des éléments qui éclairciront la justice. Genre, comment cet officier de police a-t-il eu l’information de l’attentat et comment a-t-il su qu’il est mort alors que l’attaque contre lui venait juste de terminer ? Si ce policier était si informé avec une telle rapidité, pourquoi les services de sécurité n’ont-ils pas intervenus dans ce temps là pour boucler la zone et arrêter les assassins, à moins que… », s’est-elle interrogée.  Et d’insister « Nordine Aït-Hamouda doit donner tous les noms en sa possession, de celui qui l’a informé de la mort de Lounès à celui qui a contacté son informateur pendant que le corps de mon frère gisait encore sur la chaussée ».

La présidente de la Fondation Matoub Lounès qui a lancé à l’occasion du 19e anniversaire de la mort de son frère, une pétition pour réclamer la réouverture du dossier par la justice, s’appuie sur les conclusions de l’enquête balistique menée par le cabinet privé d’expertise français selon lesquelles « les assaillants sont des gens bien entrainés et maitrisent les armes lourdes. Leur acte a été minutieusement préparé car sur tout l’itinéraire que devra prendre Lounès de la ville de Tizi-Ouzou, jusqu’à Taourirt Moussa, le lieu où il fut assassiné est le mieux indiqué pour une embuscade où la victime n’aura aucune chance pour s’enfuir ou s’en sortir.» « Il ne s’agit ni d’une filature ni d’une dénonciation, mais d’une embuscade minutieusement préparée », selon les conclusions des experts français.

Reprenant cette conclusion des experts français, Malika Matoub balaie les déclarations de Nordine Aït-Hamouda selon lesquelles « le groupe n’a pas prévu d’assassiner Matoub ».

« Je défie quiconque de me dire comment était mort Lounès », réplique Malika qui tient à rappeler qu’ « avant de dire qui a tué Lounès, il faut d’abord répondre comment a-t-il était assassiné, ce n’est qu’ensuite qu’on doit dire qui l’a tué et pourquoi l’avoir tué ».

Pour Malika Matoub, « si ma belle-sœur et ses deux sœurs étaient protégé par l’appareil judiciaire en leur qualité de victimes et de témoins de l’attentat, nous en serons pas encore à la recherche de la vérité 19 ans après. » Mais « au lieu de cela, on les a jeté en pâture sans une prise en charge médicale ni psychologique. Pire, elles étaient livrées sciemment à la manipulation des médias et des clans qui les ont influencées alors qu’elles étaient en détresse.»

Pour revenir à cette personne qui a contacté Nordine Aï-Hamouda « 5 minutes après l’attentat », Malika ne doute pas de son innocence, mais elle insiste à ce que cette personne soit entendu, comme les 52 autres que la partie civile avait exigée d’être convoquées par la justice lors du procès de 2011, « rien que pour pouvoir remonter le fil qui nous guidera droit vers les auteurs et leurs commanditaires », a-t-elle précisé.

 

 

La Rédaction

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s