Actualité

L’ambassadeur de Palestine à Alger fustige les pays arabes et glorifie l’Algérie. KDirect.info 

Louaï Aïssa, l’Ambassadeur de l’Etat palestinien à Alger, était à Aïn Defla, à l’invitation de l’Union de wilaya des écrivains algériens, où il a animé une conférence-débat au cours de laquelle il est longuement intervenu sur la situation en Palestine. 

Sur les enjeux des uns et des autres, sur les forces politiques qui s’opposent et se rejoignent, sur les influences étrangères, arabes et occidentales dont les Etats-Unis et particulièrement Israël, qui font tout pour diviser le peuple palestinien et détourner l’attention du monde de la question palestinienne qui gagne en acuité malgré toutes les embûches et les lâchetés de certaines puissances, notamment arabes.

À ces dernières, il dira : «Si vous ne pouvez ou ne voulez pas nous aider, ne contribuez pas à nous diviser, à nous déchirer, en faisant le jeu de l’ennemi.» Le diplomate dresse un tableau des plus dramatiques de la situation qui prévaut en Palestine, de la mégaprison dans laquelle Israël enferme de plus en plus les territoires et la population palestinienne, faisant fi des lois internationales et des droits de l’Homme, faisant de la répression un outil politique pour étouffer les aspirations, pour asseoir son expansionnisme, chaque jour un peu plus, selon lui. 

Evoquant les influences de certains Etats, il dira : «On nous incite à faire la guerre, à ouvrir des fronts de combats armés.» A ceux-là, il répond par : 

«Nous faisons la différence entre l’aventurisme qui peut conduire au génocide d’un peuple, à des bains de sang aux conséquences incalculables et la révolution qui doit être réfléchie, pensée, planifiée, organisée, en calculant les risques et les retombées aux conséquences incalculables et la révolution qui, par essence, est censée conduire à une situation meilleure et non pire», et d’ajouter toujours à l’intention des fous de guerre : 

«Nous n’avons pas peur mais nous ne permettons à personne de nous dicter notre stratégie de lutte ni des moyens à mettre en œuvre, nous luttons avec les forces dont nous disposons, avec la volonté de notre peuple de libérer la Palestine avec le lieu saint d’El-Qods au cœur de toute la Nation musulmane.» affirme-t-il 

Toujours à propos de Palestine et de l’état de guerre qui lui a été déclaré, il dira : «Il n’y aura pas de paix dans le monde sans la paix en Palestine comme nous ne vaincrons que si nous restons unis.»

Evoquant la situation en Irak, en Syrie, en Libye, au Yémen, des pays entièrement détruits par les conflits et les guerres fratricides, il vient à parler de l’Algérie. A ce sujet, il dira : «Vous êtes le dernier bastion, la dernière citadelle de la résistance antisioniste et anticolonialiste, une résistance que vous avez toujours manifestée et attestée aux côtés du peuple palestinien et l’une des grandes raisons qu’on tente de déstabiliser ce bastion.»

Continuant sur sa lancée, Louaï Aïssa fustige l’attitude de l’Arabie Saoudite et ses alliés qui mènent un combat acharné et injuste contre le peuple yéménite. Après la tenue de la conférence, l’Ambassadeur, qui avait émis le vœu de rencontrer les responsables administratifs et les élus, a été reçu à son arrivée à la Villa d’hôtes de la wilaya par son secrétaire général puis, après la conférence par le P/APW, M. Khedaoui Mohammed, ensuite par le P/APC de Aïn-Defla, Khelifi Ahmed, et également par le recteur de l’Université Dilali-Bounaâma, M. Benzina Mohammed. Toujours à sa demande.

La Rédaction



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s