A la une

Les gendarmes algériens traquent les migrants africains à Alger. KDirect.info 

Une image : Ce lundi matin à dix heures, sur l’autoroute, au niveau du stade en construction de Baraki. Des gendarmes traquent des subsahariens pour les arrêter et les mettre dans des fourgons, destination : les centres de regroupement, en prévision d’une nouvelle opération de rapatriement.

 

Refusant de se laisser prendre, ces réfugiés, notamment les jeunes et les adultes courraient à toutes jambes, prenant le risque de se faire écraser.  Les femmes suivies de leurs petits enfants en longue procession précipitaient les pas, en sens inverse de la circulation sur Alger.

L’image est pathétique et résume tout le drame humain de ces subsahariens. «Ils ne veulent pas retourner chez eux, mais nous avons reçu des instructions pour les conduire vers des centres de regroupement» confie un gendarme, entre le devoir d’exécuter les ordres et la compassion envers des ‘’damnés de la terre’’.

Le pathétique spectacle qui s’est joué ce matin sous les yeux des habitués de l’autoroute, eux aussi révulsés par ces pauvres hères, qui tendent la main pour quelque aumône (certains ayant même appris à parler l’arabe algérien), découle d’une décision des autorités.

En effet, un programme de rapatriement, qui cible notamment les ressortisants nigériens est en cours d’exécution. L’opération est lancée dans toutes les wilayas du nord du pays où ces réfugiés ont échoué. Après le regroupement, ils seront donc rapatriés dans des bus «dans le strict respect des conditions humaines», comme l’a précisé la présidente du Conseil national des droits de l’Homme, Fafa Sid Lakhdar Benzerouki.

Cette dernière a également indiqué dans une déclaration au journal El Bilad que l’Algérie a déjà déboursé pas moins de 2,2 milliards de dinars dans les opérations de rapatriement.

Il est vrai que ces opérations de rapatriement s’imposent, compte tenu des difficultés économiques de l’Algérie, qui ne l’ont pas empêché pour autant d’assumer son devoir de solidarité.

Mais, ces ressortissants africains, poussées par la misère et la violence dans leur pays, finiront par revenir en Algérie où ils trouvent gîte et couvert. C’est dire que la problématique va au-delà des opérations ponctuelles de rapatriement.

 

La Rédaction 

Source :  https://www.algerie1.com/actualite/les-migrants-subsahariens-s-opposent-a-leur-rapatriement-dans-leurs-pays-d-origine



         

Publicités

1 réponse »

  1. Les gens de la presse Algérienne tentent d’induire les gens en erreur en jouant sur leur fibre émotionnelle en leur dressant un tableau apocalyptique de la situation de ces faux migrants subsahariens. Pourquoi ne pas dire clairement que l’Algérie n’a ni les moyens humain, ni financier, ni logistique, ni expérience pour prendre en charge, même provisoirement, ces réfugiés. L’Algérie étant en plus confrontée à des problèmes d’ordre sécuritaires ne peut se permettre le luxe d’être une passoire où toute l’Afrique noire risque de débarquer si des mesures strictes de reconduites aux frontières ne sont pas prises par les autorités et de manière ferme. Certains journalistes Algériens qui se font, consciemment ou inconsciemment, le relais propagandiste de certains milieux suspects feraient mieux de prendre la mesure du développement inquiétant d’un phénomène migratoire qui risque, si on n’y prend garde, de prendre des proportions incontrôlables et ce, dans un proche avenir. A titre d’exemple, des observateurs Européens avertis prévoient l’arrivée de 30 millions d’Africains sur le sol Européen d’ici une 20 taine d’années. Ces Européens justement sont entrain d’étudier toutes les possibilités pour, au pire des cas, contenir et maintenir ces migrants en Afrique………….du nord. Or, Question humanitaire mise à part, l’Algérie n’a pas à être le gendarme de l’Europe qui ne cesse d’exploiter outrageusement les richesses de l’Afrique au détriment de ses populations qui replongent dans une autre forme d’esclavage. A chacun d’assumer ses responsabilités.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s