Actualité

Ahmed Ouyahia « l’homme des sales besognes » est-il désigné pour gérer le dossier MAK-Anavad entre autres ? KDirect.info 

ALGER (KDirect) — Sachant qu’il est l’homme de main des décideurs Algériens en Kabylie du fait de ses origines,  ces derniers comptent-ils lui confier la mission de miner les souverainistes Kabyles, de jouer le jeu des autonomistes pour faire barrage aux indépendantistes ?

 

En effet et pour rappel, c’était à ce même personnage que Abdelaziz Bouteflika à confié la mission de miner et de détruire le Mouvement Citoyen né suite aux douleureux événements du Printemps Noir de 2001 en Kabylie.

 

Ahmed Ouyahia avait entamé une approche maligne, jouant de ses origines, pour attirer une partie de la Kabylie a négocier la plateforme d’El Kseur, leur faisant croire qu’il était disponible à servir sa région en jouant l’intermédiaire et les aider à négocier les droits du peuple Kabyle avec le pouvoir algérien, ce qui a provoqué par la suite la division au sein du mouvement citoyen de Kabylie qui s’est cindé en deux parties (Les dialoguistes et les non diaolguistes), qui a fini par le miner de l’intérieur et de provoquer son implosion, et du coup l’évaporation d’Ouyahia.  C’était une mission accomplie !

 

Si nous revenons à la situation actuelle en Kabylie, nous constatons que la revendication indépendantiste n’arrête pas de prendre de l’ampleur et de gagner les esprits en Kabylie, au point de devenir le sujet préféré des adeptes de la politique en Kabylie et partout en Algérie, sujet favoris surtout des médias et des télévisions algériennes qui font du MAK-Anavad un fond de commerce, pour attirer les lecteurs et les téléspectateurs. Pas dans le bon sens bien sûr, pas pour ouvrir le débat sur la question, mais pour diaboliser les souverainistes, et ainsi manipuler les algériens, leur présenter un ennemi et les réunir autour du pouvoir, qui est en mauvaise passe depuis la chute des prix du pétrole. La main de l’étranger, une arnaque qui marche depuis 1962.

 

En outre,  l’ouverture et l’esprit démocratique en Kabylie, ont fini par donner naissance récemment à un autre mouvement qui veut rivaliser avec le MAK-Anavad, qui se dit autonomiste, qui veut lutter exclusivement pour l’autonomie de la Kabylie tout en se démarquant des indépendantistes.  La promotion faite à ce mouvement autonomiste Kabyle par les médias algériens et autres proches du pouvoir était juste extraordinaire. Présenté comme mouvement salvateur de l’unité nationale et seul pouvant barrer la route aux indépendantistes Kabyles, souvent traités  d’extrémistes et de radicaux.

 

Une fois que les médias proches du pouvoir se sont positionnés en faveur de ce nouveau mouvement autonomiste qu’est le RPK (Rassemblement pour la Kabylie), le RCD, le FFS et plusieurs personnalités politiques Kabyles se sont exprimés par la suite en faveur d’une autonomie pour la Kabylie. Une prise de position venue très tard, sachant que le MAK avait revendiqué cette autonomie durant 13 ans, avant de passer à l’autodétermination puis à l’indépendance comme unique option.

 

Tout cela nous fait comprendre, que tout ce beau monde est d’accord sur une seule chose « Ne pas soutenir le MAK ». Pour être sûrs de leur vraies intentions vis à vis d’une probable autonomie pour la Kabylie, l’avenir nous le dira.

 

Pour revenir à Ahmed Ouyahia, ses dernières sorties médiatiques ont toutes étaient marquées par un discours anti-MAK et anti Ferhat Mehenni qui est à la tête de cette organistation indépendantiste, qu’il avait traité d’ailleurs de « mercenaire », tantôt au service d’Israël, tantôt du Maroc et même de la France, la bonne blague !

 

Sa dernière intervention date de son déplacement à Vgayet au mois d’avril 2017, quelques jours avant la grande démonstration des indépendantistes Kabyles du 20 Avril, où il s’en est pris au MAK, et ce en remontant jusqu’à l’insurrection de 1871 de Cix Aheddad et l’histoire de la guerre de libération nationale pour mettre en exergue le rôle important de la Kabylie dans le combat pour la sauvegarde et la défense de l’identité nationale, en affirmant :

« Nos ancêtres se sont battus pour toute l’Algérie et non pas pour une seule région. Cix Aheddad et avant lui dans cette région de Bejaia pour défendre l’islam et plus tard dans la guerre de libération à l’instar du Colonel Amirouche, dans nos montagnes, ils se sont soulevés pour défendre et libérer tout le pays. L’Algérie est une et indivisible, le pays n’est pas sous domination étrangère pour réclamer son indépendance » à martelé Ouyahia devant une assistance froide.

 

Son retour à la tête du gouvernement algérien n’est pas fortuite, vue la conjoncture, seul un personnage comme Ouyahia, qui compte un bon nombre de relais en Kabylie, peut réunir toutes les forces qui s’opposent au projet de l’indépendance de la Kabylie, et ce en manipulant les manipulables et en soudoyant les opportunistes comme à l’accoutumée, avec une promesse d’une probable autonomie, par la suite les traîner dans la boue, les monter les uns contre les autres, et ainsi créer un climat de suspicion, qui plongera la Kabylie dans une crise de confiance, qui lui causera une fois de plus un autre retard pour accéder à son indépendance.

 

Qui vivra verra, la Kabylie indépendante vaincra.

 

 

Naravas Frimus 




Publicités

2 réponses »

  1. LE RPK est la creation de ouyahia vous avez bien raison ,il préparais le terrain depuis longtemps ,reste au MAK ANAVAD de trouver des strategies pour faire échoué le plan diabolique de ce KDS .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s