A la une

Kamel Chemli Alias Al Mcheddali dit : Qu’il est fier d’être un terroriste et content de savoir qu’il terrorise le MAK ». 

TUVIRET (KDirect) — Après avoir agressé le commerçant Madjid Aggad le 1er septembre 2017, le terroriste « repenti », récidive et dit qu’il est fier d’être un terroriste et de savoir qu’il terrorise le MAK, propos publiés sur son compte facebook. 

 

Comme nous l’avons rapporté dans un précédent article, un commerçant résident à Saharidj avait été agressé physiquement par un terroriste amnistié, après son refus d’enlever le portrait de Ferhat Mehenni imprimé sur la façade de son magasin, et ce après un bras de fer de plusieurs mois.

 

Ce terroriste amnistié prenomé Kamel Chemli Alias Abou Talha, qui vient de se donner le titre de Chikh Kamal Al Mchedali, juste après son forfait, récidive encore mais cette fois-ci en menaçant de nouveau le commerçant Madjid Aggad, et tous les militants du MAK-ANAVAD, qu »il qualifie d’apostats et de mécréants.

 

CAPTURE D’ÉCRAN


wp-image--665342319

_________________________

Sur son compte Facebook Kamel Chemli alias Kamal Al Mcheddali déclare sur son compte facebook  : 

 

« Je suis fier d’être un terroriste et je n’ai pas honte que ces gens m’appelle ainsi, et je suis très content de savoir que je terrorise les militants du MAK ». Faisant allusion à notre article.

 

A LIRE AUSSI : Un commerçant agressé par un terroriste « repenti » à cause d’un portrait de Ferhat Mehenni à Saharidj. KDirect.info  

 

D’autres disciples de ce personnage, viennent le soutenir et l’encourager en publiant des commentaires  :

 

« Faisons leur la guerre, nous avons hâte de boire leur sang » écrit un autre islamiste sur Facebook en réponse à la publication de Kamel Chemli devenu Chikh Kamal Al Mchedali.

 

CAPTURE D’ÉCRAN

——————–

_____________

 

Il est à noter qu’une action  citoyenne est prévue pour les jours à venir à Saharidj, pour soutenir le commerçant Madjid Aggad, qui subit une double pression, d’un côté des islamistes et de l’autre des autorités algériennes, et ce à cause d’un simple portrait imprimé du Président de l’Anavad Ferhat Mehenni.

 

Un simple portrait fait-il autant trembler les islamistes fanatiques et le pouvoir algérien ?

 

Comment se fait-il que les autorités algériennes n’intervienne pas pour arrêter ces individus, qui prônent la violence et qui font  l’apologie au terrorisme sur les réseaux sociaux et dans la vie courante, alors qu’ils arrêtent et emprisonnent des blogueurs et citoyens  comme Slimane Bouhafs et Merzoug Touati pour moins que ça ?

 

 

Augustin.C 




Publicités

Catégories :A la une, Actualité, Kabylie

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s