Actualité

Le Président Catalan Carles Puigdemont appelle à une marche pour l’indépendance de la Catalogne. 

​BERCELONE (KDirect) — Le Président  Catalan, Carles Puigdemont, a réaffirmé ce samedi sa détermination à organiser le 1er octobre le référendum interdit sur l’indépendance.

 

Il appelle ainsi le Peuple Catalan à participer massivement à une manifestation pour cette cause lundi, à Barcelone, à l’occasion de la journée de la CatalognCarles Puigdemont, Président de la Catalogne et défenseur de l’indépendance de son pays, a appelé ce samedi les Catalans à manifester ce lundi, à l’occasion de la journée de la Catalogne.

 

« Nous avons toute la force de l’Etat contre nous », a-t-il lancé, dans un discours prononcé devant la direction de son parti, à J-23 du référendum qu’il veut organiser le 1er octobre en Catalogne.

 

« Face à toujours plus de poursuites judiciaires et de menaces, il y a toujours plus de bénévoles et de mairies engagés » en Catalogne pour ce vote et « toujours plus de détermination du gouvernement régional », a avancé le président Catalan

 

Rajoy veut, lui, « préserver l’unité nationale »

 

Carles Puigdemont s’exprimait au lendemain du lancement d’une enquête judiciaire le visant, pour de possibles délits de « désobéissance »,« prévarication » et « malversation de deniers publics ». Le président du gouvernement espagnol, le conservateur Mariano Rajoy, a de son côté assuré samedi que les séparatistes catalans étaient isolés en Europe. « En Europe, ils n’en reviennent pas », a-t-il affirmé, lors d’une réunion de son parti en Aragon. Les séparatistes catalans « n’ont pas de soutien mais (suscitent) le rejet et la stupéfaction », a-t-il ajouté.

 

Ce qu’ils ont fait « est illégal et anti-démocratique », a dit le dirigeant conservateur, en adoptant « à la hussarde » cette semaine des lois régionales visant à organiser le référendum et à poser le cadre d’une éventuelle République catalane indépendante.

 

« Il n’y aura pas de référendum, je ferai tout ce qui est nécessaire pour cela, c’est mon obligation (…) de préserver l’unité nationale », a répété M. Rajoy. Les Catalans assurent, eux, défendre leurs droits, après des années d’« humiliation » par les conservateurs du parti de M. Rajoy, qui avaient notamment obtenu de la Cour constitutionnelle en 2010 qu’elle réduise les larges compétences accordées à la Catalogne par le Parlement espagnol.

 

 

Augustin.C 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s