Actualité

GENERAL STRIKE : La Catalogne en grève générale pour dénoncer les violences policières. KDirect.info 

​CATALOGNE (KDirect) — La Catalogne est en grève ce mardi, pour défendre ses « droits » et protester contre les violences policières, en marge du referendum sur l’indépendance de dimanche.

 

Du FC Barcelone à la Sagrada Familia, en passant par le port de la ville, les universités et les transports, la Catalogne est en grève ce mardi 3 octobre 2017. La population catalane veut faire entendre sa voix contre les violences policières, qui ont marqué son referendum d’indépendance de dimanche, interdit par Madrid.

Cela fait partie de la stratégie de la mobilisation pacifique. La grève générale prévue en Catalogne entend dénoncer les réactions violentes perpétrées par la police le jour du référendum. Une quarantaine d’organisations syndicales, politiques et sociales espèrent paralyser la région.

La grève de mardi avait dans un premier temps été convoquée par des syndicats minoritaires. Mais après les violences ayant amené, dimanche, plus de 800 personnes à solliciter une assistance médicale, les syndicats majoritaires de la région ont décidé d’y adhérer pour montrer une image d’unité face à ces agressions. Ils ont été suivis par les associations et partis indépendantistes, qui ont également une importante capacité de mobilisation.

 

Une « démonstration de paix »

 

« Je suis convaincu que cette grève sera très suivie », a déclaré le président de la Catalogne  Carles Puigdemont. Ce dernier cherche aussi par ce biais à montrer que toute la société le soutient dans son bras de fer pour obtenir de Madrid le respect de la volonté d’indépendance des Catalans lors du référendum d’indépendance.

Cette grève intervient alors que l’agitation sociale a grandi ces dernières semaines en Catalogne.  Après des arrestations et perquisitions visant l’organisation du référendum à la mi-septembre, les associations indépendantistes avaient promis « une mobilisation permanente » de la société contre ce qu’ils qualifient de « manque de respect » et « d’humiliations » permanentes de Madrid.

Sourd à ces critiques, le gouvernement conservateur crie pour sa part « à la manipulation » des masses. Le message est aussi adressé à la communauté internationale, lui demandant d’aider la région « à garantir les droits » des citoyens de Catalogne.

Le scrutin auquel ont participé de très nombreux Catalans a ouvert la crise politique la plus profonde traversée par l’Espagne depuis le rétablissement de la démocratie dans le pays en 1977. Car les dirigeants de la Catalogne, une région grande comme la Belgique où vivent 16 % des Espagnols, ont annoncé qu’ils envisageaient sérieusement de déclarer l’indépendance une fois la victoire du « oui » confirmée.

 

 

Augustin.C 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Publicités

Catégories :Actualité, International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s