Actualité

Yanis Adjlia : « On a payé un jeune pour me poignarder, me connaissant, il a refusé » KDirect.info 

VGAYET (KDirect) — Dans un témoignage publié sur sa page Facebook, le militant associatif. Yanis Adjlia nous raconte les tentatives de certains cercles pour acheter son silence, allant jusqu’à payer un jeune pour le poignarder.

Ci-après le témoignage de Yanis Adjlia dans son l’intégralité (texte non corrigé) :

« Après m’avoir proposé un appartement au niveau de l’un des boulevards les plus empruntés de la ville, une polo, et un voyage en Turquie tous frais payés, et après avoir offert à 5 officiers 24 millions chacun pour me traquer après avoir refusé de vendre ma dignité …aujourd’hui, c’est un jeune qui s’avance vers moi pour me dire qu’on lui avait proposé une conquête somme d’argent pour me poignarder, il leur a répondu qu’il me connaissait et qu’il ne pouvait pas le faire, il me propose même un deal pour berner le commanditaire, ça me rapelle l’histoire de cette directrice, qui a fait appel a des repris de justice pour m’intimider dans un cimetière ou je participais a un volontariat avec mon association, sauf que le meneur du groupe de repris et délinquants avait pris ma défense et avait refusé que l’on me fasse du mal.

Ils n’ont toujours pas compris que je n’avais peur d’aucune personne marchant sur deux pieds, j’ai peur d’offenser, de blesser ou de prendre a autrui ce qui ne m’appartient pas, de faire du mal aux plus faibles… et j’ai aussi peur du jugement de dieu, mis a part ça, ni vos baltagias, ni vos prisons, ni vos commissariats, ni même la mort elle même ne me fait peur, du moment que ce que je fais est noble, cependant je voudrais demander a tous ceux et toutes celles qui me connaissent, qui me suivent, qui disent m’aimer, me respecter, se reconnaître dans ce que je dis et fais, de me rendre hommage en protégeant les espaces verts, et de lutter contre cette mafia du foncier, si un malheur venait a m’arriver. 

« La vie ne se mesure pas aux nombres de souffles que vous prenezmais par les moments qui nous coupent le souffle. » 

Et pour ma part je me sens vivre… par mes prises de décisions, de positions, et mon désir de défendre tout ce qui me paraît être juste, le reste du temps quand je ne fais pas cela je sens que je ne fais que consommer cet oxygène, si précieux, inutilement… 

Alors vous voilà prévenus, Résistance = Existence »

Publicités

Catégories :Actualité, Kabylie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s