Actualité

L’Algérie a fait pression sur la Suisse pour sauver Khaled Nezzar accusé de crime de guerre – K-DIRECT 

SUISSE  (KDirect) — L’Algérie a fait pression sur la Suisse afin que soient abandonnées les poursuites lancées contre l’ancien chef d’état-Major Khaled Nezzar, accusé de crime de guerre, rapporte le quotidien suisse Le Temps.

 

L’ambassadeur de Suisse en Algérie, Muriel Berset Kohen, a en effet alerté lors d’une réunion tenue le 3 mars 2016 le ministère public de la Confédération helvétique (MPC) que l’issue de l’affaire Nezzar représente « une bombe à retardement en ce qui concerne les relations bilatérales entre la Suisse et l’Algérie, un handicap que la Suisse aurait à gérer dans ses relations diplomatiques », selon une note du parquet suisse publiée par le média suisse.

 

Un PV de réunion des procureurs fédéraux avec le DFAE. (Source: letemps.ch)

 

« Bien qu’il soit difficile de connaître l’impact direct qu’a cette affaire sur les relations bilatérales, on a fait savoir [à Mme l’ambassadeur] de manière informelle qu’un dossier économique n’avait pas avancé en raison de cette affaire », indique le document qui précise en outre que cette affaire, « très importante pour les autorités algériennes », a été abordée dès l’entrée en fonction de Mme Kohen en 2014.

« L’affaire du Général Nezzar est très sensible politiquement, en tant que le Général Nezzar incarne le choix fait par l’Algérie de lutter contre les terroristes pendant les années noires », affirme la note. « Ce choix a été fait par le pouvoir qui est toujours en place actuellement, ainsi tant que ce pouvoir est en place, il n’y aura pas de changement de paradigme à ce niveau-là », estime-t-on, par ailleurs.

 

 

La Rédaction 

Publicités

2 réponses »

  1. Après nezzar, derrière les offensives anti-kabyles d’anegérie patrie d’autistes, le criminel sanguinaire soltani a failli être arrêté en Suisse pour une plainte de tortures dans le camp drs de chateauneuf d’alger ( en général, les gens qui y rentrent n’en ressortent pas).
    Sur le sinistre nezzar qui active à ce jour, voici un aperçu:
    Il avait été relâché et avait pu quitter la Suisse. Le MPC avait ensuite décidé d’ouvrir une enquête pénale pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis en Algérie pendant les «années noires».
    «Véritable camouflet»
    Dans un communiqué, l’ONG TRIAL International a jugé mercredi «incompréhensible» la décision de classer l’affaire et déclaré soutenir le recours déposé par les parties civiles devant le TPF. Ces dernières parlent d’«un véritable camouflet pour toutes les victimes de la sale guerre», selon un des avocats.
    Idem pour le sinistre bouguerra soltani, responsable ministre islamiste, qui a réussi à être exfiltré de justesse de Suisse pour son implication dans le centre de tortures de chateauneuf d’alger:
    Il avait été relâché et avait pu quitter la Suisse. Le MPC avait ensuite décidé d’ouvrir une enquête pénale pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis en Algérie pendant les «années noires».
    Dans un communiqué, l’ONG TRIAL International a jugé mercredi «incompréhensible» la décision de classer l’affaire et déclaré soutenir le recours déposé par les parties civiles devant le TPF. Ces dernières parlent d’«un véritable camouflet pour toutes les victimes de la sale guerre», selon un des avocats.
    Une chose est certaine, les sites Kabyles sont dans l’œil du cyclone du pouvoir criminel terroriste algérien car ils révèlent beaucoup de vérités qui alertent les instances internationales et éveillent les consciences, au moins d’une partie grandissante des Kabyles.
    Les suisses ont procédé à l’éventualité d’un autre criminel de guerre, contrairement à la France, qui semble plus plus affamée que jamais par ses intérêts sur le Titanic algéristan: »« C’est un signal important pour les victimes que de savoir que leur bourreau peut être poursuivi à l’étranger. C’est un ballon d’oxygène. » »
    De fait, la traque des tortionnaires et des criminels de guerre bénéficie d’un maillage de plus en plus serré. « Un réseau de victimes et d’ONG est en train de se mettre en place dans le monde entier. Une réunion est d’ailleurs prévue prochainement à Bruxelles pour définir des stratégies communes », précise Philip Grant.
    Un point de vue que partage Marcelo Kohen, spécialiste du droit international à l’Institut de hautes études internationales et du développement :
    « Il y a une prise de conscience que les crimes de cet ordre ne peuvent rester impuni. Et ce indépendamment de la volonté des gouvernements. » » Et ce spécialiste du droit international de conclure : »
    « Depuis l’affaire Pinochet,arrêté à Londres en 1998, il y a une tendance qui va dans le sens du jugement des criminels de guerre, lorsqu’ils se déplacent hors de leur pays. Nous sommes actuellement dans une phase de consolidation de cette obligation générale de juger ou d’extrader les personnes poursuivies pour des crimes condamnés par les conventions internationales.» »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s