Actualité

L’Algérie va baptiser son Institut National Supérieur de Musique au nom de l’égyptien Mohamed Fawzi – K-DIRECT 

 

ALGER (KDirect) — Pour que l’Algérie devienne détentrice des droits de son hymne Kassamen, Abdelaziz Bouteflika ordonne de baptiser l’institut national de musique à Alger au nom de l’égyptien Mohamed Fawzi le compositeur de ce dernier.

 

L’Institut National Supérieur de Musique d’Alger sera baptisé au nom du musicien égyptien Mohamed Fawzi, compositeur de l’hymne national algérien “Kassaman”, sur ordre du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a annoncé ce samedi 25 novembre 2017 le ministre algérien de la Culture, Azzedine Mihoubi.

Le responsable du secteur de la Culture intervenait dans un colloque sur le patrimoine matériel et immatériel. Il a révélé dans une déclaration que le président Bouteflika a ordonné de baptiser l’Institut national supérieur de Musique d’Alger au nom de l’Egyptien, Mohamed Fawzi, compositeur de l’hymne national algérien.

Azedine Mihoubi a rajouté que le compositeur sera également honoré à titre posthume par une médaille de l’Ordre national du mérite, à l’occasion de la commémoration du 60e anniversaire sur la composition de Kassaman, pour exprimer “la reconnaissance de l’Algérie pour son soutien et son assistance”.

Azzedine Mihoubi a ainsi expliqué que la nomination sera officialisé prochainement, “sans doute avant la fin de l’année en cours”, rajoutant que la famille du musicien a donné son accord pour que “l’Etat algérien soit détenteur des droits sur cette composition de manière définitive”.

Cette annonce intervenait au lendemain de l’attentat perpétré contre la mosquée “al Rawda” dans le Sinaï, ayant fait 305 morts et 128 blessés selon un dernier bilan officiel

Est ce une reconnaissance officielle pour le compositeur égyptien où bien une simple manoeuvre pour récupérer l’hymne algérien ?

Il est a rappeler que l’Algérie est l’un des rares pays à disposer d’un hymne national écrit par un étranger (un égyptien) et un drapeau national conçu par une étrangère (une française).

 

Amnay
SOURCE 

Publicités

Catégories :Actualité, Algérie

4 réponses »

  1. L’Algérie lui doit bien ce geste de reconnaissance. Aussi, L’artiste, ou ses ayants droits, devrait aussi avoir droit à une pension d’ancien moudjahid et la nationalité algérienne. Idem pour la Française.

    J'aime

  2. On nous toujours dit que l’hymne national Arabe Algerien est une oeuvre d’un certain Zakari , Amazigh Mozabite ; voila que soudainement il devient le produit d’un Egyptien ????? Dans cette Algerie des mensonges tout est possible.

    J'aime

    • @Hamid
      La Francaise est la femme de Messali et elle est d’origine Juive. Vous les Arabes, aller vous avoir le courage de lui donner la nationalite Algerienne ?

      J'aime

  3. Pauvre Algérie, son hymne national composé par un Egyptien, son drapeau par la femme de Messali française qui s’est inspiré du drapeau Turc et on nous les a imposé sans possibilité de discussion. Et pourtant en 1948, Mohand ouyidir Ait Amrane avec ses compagnons de lutte, Laimèche, embarek Ait Menguellet, Belaid Ait Medri, avait composé un hyme National  » Ekker a mis Oumazigh » « Debout Fils d’Amazigh », que les Messalistes et les Arabos Bathistes ont voué aux gémonies. Messali un descendant d’esclave Albanais. J’avoue qu’a ce jour je n’ai jamais compris les paroles de l’hymne National Algérien, alors que celui de Ait Amrane me parle directement et coule de source. Ci-après les belles paroles, avec leur traduction.

    Kker a mmi-s umazigh !
    I tij nnegh yuli-d,
    Atas ayag’ ur -t-zrigh,
    A gma nnuba nnegh tzzid.

    A zzel in-as i Masinisa :
    T amurt is tukwi-d ass a,
    Win ur nebgh’ ad iqeddem,
    Argaz ssegnegh yif izem.

    In-as, in-as i-Yugurta :
    Arraw-is ur-t-ttunn-ara,
    Ttar ines d-a-t-id-rren,
    Ism-is a-t-id-sekfen.

    I Lkahina Icawiyen
    A tin is ddan irgazen
    I n-as ddin i-gh-d-gga
    Di laâmer ur-ten-tett’ara.

    S umeslay nnegh annili,
    Azekka ad yif idelli,
    Tamazight atgem atternu,
    D asalas bwemteddu.

    Seg durar durar id tekka tighri,
    S amennugh nebda tikli,
    Tura,tur’ulac akukru,
    Annerrez wala anneknu.

    Tamurt L-Lezzayer aâzizen
    Fellam annefk idammen,
    Igenni-m yeffegh-it usigna
    Itij-im d lhuriya.

    A lbaz n tiggureg yufgen,
    Siwd sslam i watmaten,
    Si terga Zeggwaght ar Siwa,
    D-asif idammen a tarwa.

    Debout fils d’Amazigh !
    Notre soleil s’est levé,
    Il y a longtemps que que je ne l’avais vu,
    Frère, notre tour est arrivé.

    Cours dire à Massinissa :
    Que son pays est aujourd’hui réveillé,
    Q uant à celui qui ne veut pas avancer,
    Qu’un seul de nous vaut plus qu’un lion.

    Dis, dis à Yugurtha :
    Que ses enfants ne l’ont pas oublié,
    Qu’ils le vengeront,
    Qu’ils deterreront son nom.

    A la Kahina des Chaouis
    Qui a guidé les hommes,
    Dis : »le pacte qu’elle nous a laissé,
    Jamais nous ne l’oublierons.

    Nous vivrons avec notre langue,
    Demain sera meilleur qu’hier,
    L’Amazigh croîtra et prospérera,
    C’est le pilier du progrès,.

    Des monts est venu l’appel,
    Nous sommes partis pour le combat.
    Maintenant, maintenant plus d’hésitation,
    Nous briserons mais nous ne plierons pas.

    Algérie bien aimée,
    Pour toi, nous verserons notre sang,
    Ton ciel s’est éclairé,
    au soleil de la liberté.

    Ô faucon, volant en liberté,
    Salue bien nos frères.
    De Rio de Oro à Siwa,
    Enfants, le même sang nous unit.

    Messages

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s