Actualité

L’Anavad condamne énergiquement l’Etat de siège imposé par l’Algérie à Tuvirett – K-DIRECT 

 

COMMUNIQUÉ (KDirect) — Dans un communiqué publié sur l’agence officielle de l’Anavad SIWEL, ce dernier condamne énergiquement les pratiques coloniales de la police algérienne.

 

Ci-après le communiqué de l’Anavad dans son intégralité :

 

ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL

GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE

PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA 


PORTE-PAROLAT

 

Tuvirett est en état de siège. Une nouvelle marche de la Kabylie vient d’y être violemment empêchée.  Il y’a plus de policiers que de citoyens.

Si vous êtes Kabyle, vous êtes soupçonné et interdit de parler, de discuter, de vous regrouper, de vous promener, de manifester, de vaquer à vos quotidiennes occupations. On y dénombre des arrestations et des blessés en masse. Tuvirett est devenue, malgré elle, le symbole de la Kabylie indépendante. Elle est la ligne de front entre l’Algérie et la Kabylie.

Sous d’autres cieux, les policiers veillent pour instaurer de l’ordre dans la dignité des citoyens, mais  en Kabylie, en sa qualité de police coloniale, ils sont là pour menacer,  tabasser, humilier, violer, voler, interdire, assassiner tout ce qui symbolise la Kabylie. Telles des hordes sauvages, ils arment les arabophones avec des armes blanches, et se liguent avec eux pour casser du Kabyle, même à l’intérieur de l’enceinte universitaire. Ils sont prêts pour commettre les crimes les plus horribles pour amputer la Kabylie de sa capitale du Sud qui est Tuvirett.

La Kabylie est l’objet de la répression depuis 1962, mais elle reste debout. Le peuple Kabyle milite sans cesse, et de manière pacifique, pour rester un peuple  libre, digne et indomptable.  Depuis quelques années, il réclame haut et fort son indépendance.  Tuvirett est Kabyle. Elle le restera pour toujours. Elle sera l’une des capitales de la Kabylie libre et indépendante.

Le MAK-Anavad condamne énergiquement la sauvagerie de la police coloniale et la mise en état de siège de Tuvirett pour empêcher les étudiants Kabyles de marcher pacifiquement et défendre leur dignité et leuridentité bafouée par les néo-colons.

Le MAK-Anavad tient le pouvoir colonial algérien pour seul responsable des dérapages qui peuvent avoir lieu à cause de sa politique répressive contre le peuple Kabyle.  Le peuple Kabyle dans sa globalité est convaincu que le pouvoir colonial cherche par tous les moyens un embrasement général en Kabylie car la violence est le mode d’expression qu’il maitrise le mieux.

Le MAK-Anavad appelle le peuple Kabyle à la vigilance, et ne pas tomber dans le piège  du pouvoir algérien et ses forces de répression coloniales. Le combat vers notre indépendance doit continuer pacifiquement.

 

Exil, le 18/12/2017
Masa Sakina At Sliman

Porte-parole

Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

 

 

K-DIRECT avec SIWEL 

Publicités

Catégories :Actualité, Kabylie, MAK-Anavad

1 réponse »

  1. De quoi s’agit-il donc ? D’après un article publié le 31 juillet dernier par l’Observatoire italien, l’Algérie commencerait à livrer du gaz à Israël à compter du 1er août. Bien sûr, pas directement, mais via l’Égypte dont les gazoducs d’Al-Arish, dans le nord-Sinaï, alimentent Israël. Le contrat prévoit l’importation par l’Égypte d’environ 500 millions de m3 de gaz algérien par jour, grâce à un financement des Émirats Arabes Unis.

    D’ailleurs, après la visite éclair du maréchal Al-Sissi à Alger, le 25 juin dernier, des fuites concernant ce contrat gazier à des prix préférentiels -la moitié du prix du marché- avaient commencé à circuler. Auparavant, début mai, une source haut placée au ministère égyptien de l’Energie avait indiqué que l’Algérie avait accepté d’envoyer en urgence six livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) à l’Égypte, et qu’un accord entre l’Egyptian Natural Gas Holding Company sera signé avec le groupe public algérien Sonatrach. L’Égypte, dont les relations avec le Qatar sont au plus bas, doit importer 400 millions de mètres cubes de gaz naturel par jour pour faire fonctionner ses centrales électriques durant la délicate période estivale. Le surplus de gaz algérien serait donc livré à Israël, selon différentes sources rapportées par le journal égyptien Al-Osbou’ et le quotidien algérien Al-Chorouk.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s