Actualité

Le MAK-Anavad internationalise l’affaire du commerçant et militant Madjid Aggad – K-DIRECT 

DIPLOMATIE (KDirect) — Dans un communiqué rendu public par le Ministère des Affaires Juridiques et des Droits Humains au sein de l’Anavad, et publié par l’agence officielle SIWEL, Mme Sakina At Sliman qui est à la tête de ce Ministère, s’est adressé à toutes les instances et organisations internationales pour les informer sur l’affaire du commerçant et militant Madjid Aggad 

 

Ci-après le communiqué du MAK-Anavad dans son intégralité :

 

ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL

GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE

PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA 


MINISTERE DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DES DROITS HUMAINS

 

L’AFFAIRE MADJID AGGAD TRANSFORMEE PAR LA JUSTICE ALGERIENNE AUX ORDRES D’UNE DICTATURE, EN UNE AFFAIRE EMMINEMENT POLITIQUE

 

A travers le procès politique du MAK-Anavad et de son Président Ferhat Mehenni la justice algérienne veut faire du militant souverainiste kabyle Madjid Aggad un exemple, un homme à abattre !

Depuis plusieurs mois, Monsieur Madjid Aggad, un commerçant de la localité de Saharidj dans le département de Bouira, fait l’objet de menaces et attaques physiques d’un terroriste islamiste « repenti » du nom de Kamel Chemli, alias Abou Talha.

Pas moins de quatre procédures ont été initiées devant le Tribunal.

  •  La plainte qu’il a déposée contre ce terroriste « repenti », suite à ses appels au meurtre publiés sur Facebook.
  • Une autre plainte du terroriste « repenti », l’accusant d’atteinte à la mosquée et à sa personne.
  • Et enfin, une plainte de la gendarmerie locale, pour le rassemblement organisé devant son magasin sans autorisation.
  • Lors de l’examen de La plainte déposée par Monsieur Madjid Aggad, contre le terroriste islamiste « repenti » Kamel Chemli alias Abou Talha, pour agression devant son magasin, tout en s’attaquant à coups de parpaings aux portraits des 128 jeunes kabyles assassinés en 2001 par des éléments de la gendarmerie algérienne, ainsi que ceux de M. Ferhat Mehenni, Président du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie et du Gouvernement provisoire kabyle en exil et du grand écrivain et anthropologue kabyle Mouloud Mammeri, accrochés sur la façade de son magasin, le Procureur de la République algérienne malgré les preuves accablantes a classé l’affaire sans suite.
  • Lors de l’examen tout récemment, de la plainte déposée par le terroriste islamiste « repenti » Kamel Chemli alias Abou Talha, son avocat, avec la complicité flagrante du procureur de la république algérienne a plutôt fait le procès politique du MAK-Anavad et du Président Ferhat Mhenni, le traitant de « sioniste » (sic). Il a justifié ses agressions par sa volonté d’empêcher l’implantation du MAK à Saharidj, par l’ensemble des activités initiées par Madjid Aggad.
  • Comme actuellement, en pays kabyle colonisé par l’Algérie les plaidoiries se font en arabe, Monsieur Madjid Aggad a fait un résumé des dires du terroriste « repenti » en langue kabyle :

 

« Kkateɣ ur d ikeččem ara umussu uday n Mak ɣer Saharij »

Tandis que l’avocat de Monsieur Aggad Madjid, empêché de s’exprimer, s’est évertué à plaider une affaire d’agression donc de droit commun.

Au final, l’avocat du terroriste « repenti » Kamel Chemli, alias Abou Talha a demandé au tribunal de condamner Monsieur Aggad Madjid à payer au terroriste « repenti » la somme de 30 millions de dinars !

Quant au procureur de la république algérienne, à la satisfaction du terroriste « repenti » Kamel Chemli alias Abou Talha, il a requis une condamnation à l’encontre de Madjid Aggad d’un an de prison ferme et 10 millions de dinars.

Toutefois dans cette mascarade d’un procès kafkaïen, d’une justice aux mains et aux ordres du pouvoir dictatorial algérien, il y a lieu de saluer la détermination inébranlable et salutaire de Madjid Aggad qui a décidé d’inviter la population de Saharidj et tous les kabyles à venir le 11 janvier 2018 célébrer YENNAYER devant son magasin et procéder au lever du drapeau nationale Kabyle.

La soirée sera animée par un gala et à minuit des bougies seront allumées ainsi qu’un feu d’artifice.

Une caisse de participation financière a été mise à la disposition des contributeurs et en l’espace de quelques heures 5 millions de dinars ont été récoltés, ce qui fait dire à Madjid Aggad que son combat est approuvé et soutenu par ses concitoyens de Saharidj et tous les Kabyles en général.

Soutenons le combat héroïque de Madjid Aggad, car le dernier procès afférent à la plainte des gendarmes qui aura lieu début janvier, sera éminemment politique et nécessitera la mobilisation de toute la Kabylie !

C’est une question d’honneur et de dignité !

 

Exil, le 26/12/2017


Pour l’Anavad

Madame Sakina At Sliman,

Ministre des Affaires juridiques et des Droits humains

Gouvernement Provisoire Kabyle en exil (Anavad)

 

Une copie de cette contribution sera adressée :

 

Au Secrétaire Général de l’ONU

A la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme

La Ligue internationale des droits de l’Homme

La Ligue française pour la défense des droits de l’Homme et du citoyen

La Ligue algérienne des droits de l’Homme

 

 

 

K-DIRECT avec SIWEL 

Publicités

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s